GRESSES EN MILIEU SCOLAIRE : 1971 cas enregistrés entre 2011 et 2015 au Sénégal

0

Les violences basées sur le genre renvoient plusieurs centaines de filles hors des chemins des classes chaque année au Sénégal. Pour les gouvernants, la carte de la négligence prévaut toujours.

Les chiffres font froid dans le dos. Au Sénégal, 1971 cas de grossesse ont été enregistrés en milieu scolaire entre 2011 et 2015. Des chiffres rendus public en avril 2018 par une étude menée par des acteurs de l’éducation. Le rapport révèle que la région de Sédhiou occupe la première place du classement avec 30% de cas, suivie de la région de Ziguinchor 19%.

Les victimes sont dans une fourchette d’âge située entre 13 et 15 ans et se retrouvent subitement dans l’obligation d’abandonner leurs études. Pire, encore elles deviennent des Filles-mères sans accompagnement et deviennent bien souvent des proies faciles. Le basculement dans la prostitution et plusieurs autres formes de dérives est vite arrivé, hypothéquant à jamais leurs jeunesses.

La problématique du maintien des filles dans les écoles se pose chaque année avec acuité. Mais la désinvolture avec laquelle réagissent les gouvernants demeure insolente. Il est plus qu’un impératif de tenir des états généraux sur la question et prendre pleinement les mesures qui s’imposent pour arrêter le fléau.

Infosansfrontieres.com

 

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Ce champ est requis