ADHESION DU MAROC A LA CEDEAO : une alliance régionale pour le suivi voit le jour

0

ADHESION DU MAROC A LA CEDEAO : une alliance régionale pour le suivi voit le jour
L’Institut Amadeus et ses partenaires régionaux, l’Initiative de Prospective Agricole et rurale, et le Centre ivoirien de recherches économiques et sociales (Cires), ont annoncé ce week-end à Abidjan, la création d’une Alliance régionale pour le suivi de l’adhésion du Maroc à la CEDEAO.
Portée sur les fonts baptismaux, l’Alliance régionale pour le suivi et l’adhésion du Maroc à la CEDEAO vise selon ses initiateurs à « produire des réflexions sur les complémentarités économiques, sur les enjeux de droits et de protection de la circulation des personnes, ainsi que sur les impacts macroéconomiques et les conséquences sur les flux logistiques et le commerce ouest-africain.» Le lancement de cette Alliance a été décidé lors des ateliers de réflexion et la conférence sur le thème : « le Maroc dans la CEDEAO : élargissement ou approfondissement ?» organisés à Abidjan.
L’Alliance ainsi que les comités bilatéraux ont appelé les Etats membres et le Maroc à faire preuve d’ingéniosité pour définir un processus de négociations ouvert sur tous les acteurs afin de renforcer l’esprit d’une CEDEAO des peuples. Lequel prendra en compte les spécificités nationales de l’ensemble des parties. C’est ainsi que les parties à la négociation ont été appelées à imaginer un cadre de négociation organisé en phases transitoires, capable de préserver les acquis communautaires dans une CEDEAO à 16.
En outre, cet élargissement au Maroc de la CEDEAO devrait également être saisi comme une occasion d’approfondir des politiques communautaires.
Par ailleurs, l’Alliance a dit son souhait d’élargir cette initiative aux pays anglophones de la CEDEAO et a annoncé l’organisation prochaine d’activités conjointes avec des centres de recherche partenaires au Ghana et au Nigéria avec le soutien de la Confédération générale des entreprises du Maroc.
Suite donc à l’accord de principe, acquis politique, exprimé par les chefs d’Etats de la CEDEAO au sujet de l’adhésion du Maroc, lors du sommet de Monrovia en juin 2017, la démarche vise à amener les sociétés civiles ainsi que les représentations patronales et syndicales à s’approprier les enjeux de l’adhésion de manière éclairée et objective.
En somme, les conférences organisées à Dakar et Abidjan ont confirmé l’intérêt fort dans la région pour l’adhésion marocaine mais aussi la pertinence d’une démarche d’explication et d’approfondissement sur les avantages et les défis qu’elle pose à la fois au Maroc et à la CEDEAO.
Infosansfrontieres.com

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Ce champ est requis