OLYMPIADES ET MISS SCIENCES: Mame Boye Sakho porte haut les espoirs du Ndoucoumane

0

Mame Boye Sakho ! L’évocation de son nom renvoie aux sciences dans la contrée de Mabo, région de Kaffrine. Dans cet espace géographique encore appelé le Ndoucoumane, cette fille a raflé toutes les compétitions dans le domaine des sciences. En 2019 elle est sortie 1ère aux olympiades et aux éditions miss sciences de l’académie de Kaffrine. Une performance qui lui vaut la représentation au plan national de la région de Kaffrine aux deux compétitions en sciences: Miss sciences et Olympiades. Il faut le faire !

Porte étendard de la région de Kaffrine, Mame Boye Sakho, élève en classe de seconde S a pu avoir une moyenne de 17.10 au premier semestre. En 2017, alors qu’elle faisait la 4éme, elle avait remporté la compétition Miss sciences de la région puis, a été classée 4éme au plan national.

Un produit de la paire éducation  

C’est à travers le concept ‘’paire éducation’’ de l’ONG World vision que le potentiel de Mame Boye Sakho a été réveillé, son talent nourrit et son leadership développé. Elle est devenue un acteur de la protection de l’enfant. « L’idée de ce concept c’est de mettre sur le terrain des enfants compétents et aptes pour convaincre leurs communautés contre des fléaux comme les mariages précoces, l’excision et les grossesses en milieu scolaire », expliquait un responsable de World Vision en septembre 2018 à Dakar, lors d’une formation en prise de parole en public (Art oratoire) et plaidoyer offerte par l’Ong à une vingtaine d’enfants issus des régions de Fatick, Kaffrine, Tamba et Kédougou.

Son encadreur, le Pr. Babacar Senghor, par ailleurs coordonnateur du Comité local de protection de l’enfant (CLPE) de Mabo dira « que l’excellence n’est ni Sérer, ni Wolof, ni diola, ni toucouleur, l’excellence n’est non plus blanche ou noire,  elle est simplement humaine. Est donc excellent, celui qui accepte le sacrifice, les privations, le don de soi et qui développe la curiosité intellectuelle ». De quoi galvaniser Mame Boye dans sa quête du sacre national. Bonne chance !

Infosansfrontieres.com

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Ce champ est requis