CASAMANCE : Les organisations de la société civile invitent le MFDC et l’Etat autour d’une table de négociations

0

Le conflit irrédentiste au sud du Sénégal, en Casamance, dure depuis 1982. Il a fait couler beaucoup de sang. Le moment est venu de mettre fin à toute cette souffrance. « Nous, populations du Sénégal, voulons que la paix revienne immédiatement en Casamance ». Des propos tenus par Henry Tendeng de « Dynamique de Paix en Casamance ». Cette organisation a mobilisé 176 organisations de la société civile en assemblée générale à Sédhiou autour d’une paix durable en Casamance. Financés par Ajws, ces acteurs de la paix veulent amener l’Etat et le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc) à la table de négociations, renseignent ses initiateurs.

La coordination sous-régionale des organisations de la société civile pour la paix en Casamance (Coscpac) s’est donnée comme missions de consolider les acquis sur la paix, de mobiliser davantage les acteurs de la paix de la région naturelle de la Casamance (Sédhiou, Kolda et Ziguinchor) et des pays limitrophes (Gambie et Guinée-Bissau).

En plus, la Coscpac a recommandé de mettre en place des points focaux dans chaque département pour permettre une bonne communication. Aussi de travailler pour constituer un cadre de plaidoyer et de réflexion percutant.

Infosansfrontieres.com

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Ce champ est requis