EFFETS DU CONFINEMENT : L’ONU appelle à protéger les femmes contre les violences conjugales et familiales

0

Le confinement provoqué par la pandémie de Covid-19 a exacerbé les violences contre les femmes dans plusieurs pays. Dimanche, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a lancé un appel mondial à protéger les femmes et jeunes filles « à la maison », proies faciles à une explosion de violence  conjugales et dans les familles, provoquée par la pandémie.

« La violence ne se cantonne pas aux champs de bataille », a dit le secrétaire général de l’ONU dans un communiqué et une vidéo rappelant son appel récent à un cessez-le-feu sur tous les théâtres de guerre pour mieux lutter contre la maladie.

Il déplore: « Malheureusement, de nombreuses femmes et jeunes filles se retrouvent particulièrement exposées à la violence précisément là où elles devraient en être protégées. Dans leurs propres foyers. C’est la raison pour laquelle je lance aujourd’hui un nouvel appel pour la paix à la maison, dans les foyers, à travers le monde entier ». Il a engagé tous les gouvernements à prendre des mesures de prévention de la violence contre les femmes et à prévoir des recours pour les victimes dans le cadre de leur plan d’action national face au Covid-19.

Appelant la justice à poursuivre les coupables, Antonio Guterres a aussi demandé la mise en place de « systèmes d’alerte d’urgence dans les pharmacies et les magasins d’alimentation », seules enseignes à rester ouvertes dans de nombreux pays. Il faut « faire en sorte que les femmes puissent demander de l’aide de manière sûre, sans que ceux qui les maltraitent s’en rendent compte », a dit le patron de l’ONU.

Par (Aïssata Samba Bâ www.infosansfrontieres.com )

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Ce champ est requis