INTERDICTION DU PLASTIQUE AU SENEGAL: Une entrée en vigueur hautement sociale

0

Le Sénégal s’attaque au désastre du sac plastique. Après une première tentative en 2002 puis une seconde en 2006, la loi interdisant les sachets légers et gratuits entre en vigueur ce 20 avril 2017. L’annonce a été faite, ce samedi 18 avril 2020, par le ministre de l’Environnement et du Développement durable Abdou Karim Sall.

Toutefois, cette loi portant prévention et réduction de l’incidence sur l’environnement des produits plastiques alternera les vitesses dans son entrée en vigueur à cause de la pandémie du Coronavirus. Le ministre et ses équipes techniques ont estimé « opportun d’assouplir l’application de certaines dispositions de la loi qui ont un fort impact économique et social ».

Abdou Karim Sall a annoncé « des mesures exceptionnelles » relatives notamment, à l’interdiction de la production et de la vente d’eau en sachet. Il explique :

« Il a été convenu, après étude et concertation, que les unités régulièrement autorisées par le Ministère en charge du commerce seront recensées et accompagnées pour éviter que l’entrée en vigueur de la loi ne mette un terme à leurs activités. Plus précisément, ces unités pourront, exceptionnellement, continuer leurs productions jusqu’à la fin de cette pandémie du Covid-19 ». Cependant, durant cette période, le Ministère de l’Environnement promet de travailler en étroite collaboration avec tous les acteurs concernés pour trouver les voies et moyens de réduire l’incidence sur l’environnement des sachets d’eau sur toute l’étendue du territoire national.

Le ministre d’être formel sur certains aspects : « la production et l’importation des produits plastiques à usage unique seront interdites, de même que l’importation des déchets plastiques ».

Masque arboré, Abdou Karim Sall a appelé les Sénégalais à se mobiliser pour gagner la bataille contre le Covid-19 et celle liée au péril plastique qui constituent selon lui, un défi sanitaire, économique, social et environnemental.

Cécile Ane (infosansfrontieres)

 

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Ce champ est requis