CONTRIBUTION : Mon avis sur la réouverture des écoles en tant qu’enseignant et acteur de la protection de l’enfant

0

Je suis tout à fait d’accord sur le principe de (la réouverture) mais je suis contre la discrimination, l’iniquité, l’inégalité bref, sur la manière de la mettre en œuvre.

D’abord Pour moi si on peut rouvrir les mosquées, marchés, lieux publics etc, on peut rouvrir l’école pour tous les enfants sans discrimination, iniquité et inégalité de chance surtout que la maladie affecte moins les enfants pour ne pas dire les épargne. Hormis les 2 cas qui ont été signalés à Touba (un bébé de 2 ans et un collégien), tous guéris, aucun autre enfant n’a contracté la maladie.

Ensuite les dates d’examens sont très proches au vu du retard noté sur les programmes à moins de faire un programme spécial sur lequel va porter un examen spécial. Dans ce cas quelle valeur donnerait-t-on à ces diplômes dont le cycle durerait 5 mois et demi voir 6 mois sur 9 mois sans tenir comptes des perturbations antérieures à la Covid. Certainement les « diplômes Covid » auront beaucoup plus de valeurs que les diplômes anté ou post Covid au vu de l’ampleur, la force et l’impact de cette pandémie. Et quand un élève échouera à l’examen il se dira que ce n’est pas grave c’est à cause de la Covid, les élèves n’ont rien appris, le programme n’a pas été mené à bout, l’Etat a sacrifié les élèves, etc.

Enfin, pour les passages en classes intermédiaires, tout le monde sait que le 1er semestre n’est pas déterminent dans le processus c’est plutôt le second qui est indispensable. Mais on va intervertir ! Admettons! Comment ça va se passer ? Existera-t-il repêchage ou passage exceptionnel (selon que l’enfant à fait un bon) ? Sans doute il y aurait une « aide points Covid » pour aider les élèves impactés par la pandémie 😂😂 comme c’est le cas avec les denrées. C’est pour rire. Combien d’élèves ont trébuché au 1er semestre pour se ressaisir au 2nd vice versa?  Quel sera le niveau de ces élèves ? Ne seront-ils pas rattrapés par ce gap ? Ou bien c’est une nouvelle forme de « Gowana » et on accusera encore les enseignants de la baisse du niveau des élèves. Dans un système où tout baisse (éthique, déontologie, morale) les résultats doivent forcément baisser sans doute. Exemple: le niveau de langue n’a-t-il pas baissé de Senghor à Macky en passant par  Diouf et Wade.

Je milite pour un système éducatif inclusif, fiable, harmonieux, bien réfléchi et adapté à nos réalités socioculturelles.

Mes plates excuses si mes propos ont importuné certains, je me suis simplement permis de douter car « le doute est un outil opératoire qui permet de distinguer le vrai d’avec le faux», c’est la ligne de démarcation entre les deux.

Babacar SENGHOR, professeur d’Histoire et de Géographie au lycée de Mabo (Kaffrine)

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Ce champ est requis